Archive for the ‘Les News’ Category

09.21
17

Nouvel album, « French Quarter », et concert de sortie pour Aurélien Morro & The Checkers !

by Fred ·

morrobigA l’occasion de la sortie du second album de la formation Clermontoise Aurélien Morro & The Checkers, une soirée événement sera organisée le 13 octobre au Tremplin à Beaumont (63).

Le groupe sera accompagné de sa section de cuivres ainsi que de prestigieux invités tels qu’Arnaud Fradin, leader de « Malted Milk », le groupe le plus groove du moment, et les Italiens Marco Pandolfi, un des meilleurs harmonistes européen, et Max Ferrauto et sa voix percutante.

Une soirée pleine de promesse, comme ce groupe, qui en 5 ans a explosé et s’impose comme une formation incontournable de la scène blues française avec son style Blues-Funky.

Aurélien Morro & the Checkers sont considérés comme une des formations majeures de la scène blues française et viennent d’ailleurs de remporter le Challenge Blues Français en 2017.

Ils partiront donc représenter la France à l’International Blues Challenge en janvier 2018 à Memphis et se frotteront à la crème des musiciens de Blues Mondiaux et Américains.

Cette soirée reçoit tout le soutien d’Arvern Blues Concert qui se dépense sans compter pour faire partager sa passion du blues au public auvergnat.

Concert de sortie de l’album d’Aurélien Morro & The Checkers : « French Quarter »
Le tremplin – Beaumont (63)
13 octobre 2017 à 20h30 – Entrée 8 €

http://lebonblues.wixsite.com/aurelienmorro

09.20
17

Retour en images sur la Scène Blues des Rendez-Vous de l’Erdre à Nantes …

by Fred ·

rnbbDébut septembre, la Scène Blues des Rendez-Vous de l’Erdre à Nantes accueillait ce qui est devenu au fil des ans le Tremplin Blues National de référence … Notre ami Jean-Michel du site Rock’n’Blues’n’Bike avait fait spécialement le déplacement et il nous livre ses plus beaux clichés sur des galeries photos crées pour l’occasion …

A découvrir sans plus tarder sur http://rocknbluesnbike.free.fr/RDVaccueil.htm

09.20
17

ABS Magazine n°57 – version Online – est paru !

by Fred ·

couv_57Ce numéro d’automne devrait réjouir les amateurs de swamp blues. En effet, Classie Ballou, peu vu en Europe, est un poids lourd (au propre comme au figuré) de ce blues des bayous. Scott M. Bock l’a interviewé pour nous et retrace dans un long portrait son parcours d’homme et de musicien. Cet article inédit est traduit et mis en forme par Robert Sacré que l’on remercie ici pour la qualité de son travail. Durant le festival MNOP en 2003, ce musicien d’une grande générosité avait conquis le public lors de moments inoubliables en compagnie de Lazy Lester et de Benoît Blue Boy. Classie Ballou est l’un des derniers grands artistes de ce blues des marécages nonchalant, mélodique, chargé d’histoires. Il se produit maintenant régulièrement au Eastside King Festival d’Austin et a noué des liens forts avec l’équipe du bassiste et producteur Eddie Stout (Dialtone Records). C’est en sa compagnie d’ailleurs que Classie fera le déplacement au Lucerne Blues Festival en novembre prochain, un moment de blues authentique à ne pas rater.

Dans ce numéro aussi, présentation d’un duo soul du plus grand intérêt. Il s’agit de James & Black, un couple sur scène comme dans la vie qui nous avait impressionnés lors du Porretta Soul Festival et que Jean-Claude Morlot permet ici de mieux découvrir.

Ensuite, quelques mots d’un musicien de Kansas City, auteur en 1979 d’un unique LP que je qualifierai de « magique » : « Blues Boy » (Pandora 1000), un bijou de huit titres soul/blues funky devenu un véritable collector. Peu de choses sont connues sur ce guitariste, chanteur et songwriter du nom de William Wells Jr, auteur de cet album enregistré en Califormnie, mais vous comprendrez tout l’intérêt qu’on peu lui porter en écoutant un extrait de sa musique en fin d’article. Personne ne semble savoir – même les spécialistes du West Coast blues – ce qu’il est devenu ou même s’il est toujours en vie. Toute information sera donc la bienvenue.

Enfin, les chroniques des albums qui nous ont plu ces dernières semaines sont à lire en fin de numéro. On y parle entre autres des très recommandés nouveaux disques de Willie Walker (et Anthony Paule Band), du nouvel opus de Johnny Rawls et de bien d’autres. Quant aux rééditions, ne ratez pas notamment le très beau disque que Patrick Frémeaux et son équipe consacrent à Clifton Chenier. Concernant la scène hexagonale – et pour donner suite à l’article qui leur a été consacré dans le numéro précédent – sachez que le Muddy Gurdy Mississippi Project avance à grands pas et que le crowfunding est toujours actif si vous voulez participer à sa production (http://www.gofundme.com/muddygurdy). Nous aurons bientôt la chance de les voir sur scène en France. En effet, l’agence On The Road Again (www.ontheroad-again.eu) a conclu le booking pour la saison 2018 / 2019 avec Tia (guitare et chant), Cedric Burnside (guitare, chant), Sharde Thomas (fifre, chant), Marc Glomeau (percussions) et Gilles Chabenat (vielle).

à découvrir sur www.absmag.fr

09.19
17

Les légendes de Memphis Booker T and Steve Cropper à l’honneur lors du 1er Mempho Music Festival !

by Fred ·

Memphis accueille désormais un nouveau festival de musique, Mempho, dont la première édition aura lieu les 6 et 7 octobre à Shelby Farms.

Lors de la seconde journée, Mempho rendra hommage à Steve Cropper et à Booker T Jones (du légendaire groupe de soul Booker T. & The MGs) et à leur influence inestimable sur Stax Records et sur la musique de Memphis en général, avec un hommage spécial. Un groupe de dix musiciens présentera le spectacle « A Stax Revue & Journey Through Soul, Blues et R & B » sur la scène principale du festival, juste avant une performance All-Star de Steve Cropper & Friends.

Erika Goldring/Getty Images

(c) Erika Goldring/Getty Images

Dans un communiqué de presse, Steve Cropper déclare « être honoré où que ce soit est une grande chose, mais être honoré à Memphis est un évènement très spécial. Nombre d’anciens grands noms de STAX seront là pour profiter de l’instant, ce qui le rendra encore plus mémorable ».

(Adaptation libre de l’article de Billboard.com : http://www.billboard.com/articles/news/festivals/7964763/mempho-booker-t-steve-cropper-memphis-tribute )

09.18
17

L’extraordinaire succès de Gaelle Buswel au Japon !

by Fred ·

gb1Présente à Tokyo dans le cadre du Shibuya Showcase Festival, Gaelle Buswel et son groupe ont eu l’opportunité de donner deux concerts qui ont reçu un accueil extraordinaire de la part du public mais aussi des professionnels présents sur place !

Ce voyage au Japon aura également été une opportunité de développement à l’international et notre artiste française aura profité de l’occasion pour répondre à nombre d’interviews et pour sympathiser avec la presse rock nationale, en particulier avec le journaliste Eisuke Sato qui a eu un énorme coup de cœur pour le quartet.

Dans les bacs japonais depuis le début du mois, l’album « New Day’s Waiting » rencontre pour sa part un énorme succès, ce qui laisse envisager un nouveau développement de carrière pour le groupe de Gaelle Buswel qui n’en finit plus de faire son trou sur la scène mondiale !

gb2

 

France Blues ne peut bien entendu que féliciter cette superbe équipe de brillants musiciens qui a su mettre tous les atouts de son côté pour réaliser ses rêves !

Retrouvez toute l’actualité du groupe sur http://www.gaelle-buswel.fr/

09.17
17

Blues Magazine #86 est en kiosque !

by Fred ·

BM86L’édito de Christian Le Morvan

Pour commencer, je voudrais saluer la belle et courageuse initiative de Black Jack, alias Jacques Garcia (Cf. interview dans ce numéro), bien aidé de sa femme, avec laquelle ils viennent d’ouvrir La Maison du Blues, le 29 avril dernier à Châtre-sur-Cher (41) dans un bâtiment de 400m2. Pour débuter, une salle de concerts de 70 places, où se dérouleront des concerts de Blues, tous les week-ends, ainsi qu’un bar associatif. Puis, en 2019, ouvrira le premier Musée du Blues en France, dont le parrain sera Bobby Rush, où vous pourrez admirer une collection d’objets, d’instruments… ayant appartenus à des célébrités de la musique du diable, ou tout simplement des objets offerts par des passionnés du Blues. N’hésitez pas, d’ailleurs, à adhérer à ce projet, à l’association : Black Jack Blues Association et, pour vos dons, à Blues Preservation & Project, Jacques & Anne-Marie Garcia.

Il est d’autant plus courageux d’ouvrir une salle de concerts actuellement, sachant que, malheureusement, tous les clubs et petites salles ferment les uns après les autres. À contrario, les grandes salles se multiplient ou s’agrandissent, à l’instar du POPB de Bercy renommé Accord Aréna ou la future U Aréna de Nanterre, d’une capacité d’accueil située entre le Grand Stade et Bercy, dont j’ai pu visiter le gigantesque chantier (Cf. brève dans ce numéro) et qui doit recevoir les Rolling Stones au mois d’octobre prochain. Sans compter la récente ouverture de La Seine Musicale sur l’île Seguin à Boulogne-Billancourt, et La Philharmonie de Paris ou L’Auditorium de la Maison de la Radio, ces dernières étant consacrées à la musique classique. Un monde du spectacle en perpétuel mouvement, pas toujours compréhensible.

Pour revenir à votre magazine, comme promis, vous trouverez la première partie du dossier consacrée à ce monstre du Rock’n Roll qu’était Chuck Berry, et la deuxième partie de la saga sur les marques Aladdin. Des interviews découvertes de Beauty & The Best, Rosedale, The White Rattlesnake ou, plus assis dans le métier, des artistes comme, Mathis Haug, Nico Duportal, Freddy Miller… et toujours nos rubriques habituelles.

Bonne lecture

Renseignements et abonnements sur www.bluesmagazine.net

09.16
17

L’exposition « En Terre de Blues » est visible à Gujan Mestras jusqu’au 23 septembre !

by Fred ·

expo-gujanL’Exposition « En Terre de Blues » de Sylvie Bosc et le film du même nom d’Etienne Mortini et Mireille Martin sont actuellement à l’honneur à la Médiathèque Michel Bézian à Gujan-Mestras. A cette occasion, la photographe et les réalisateurs ont rencontré la presse régionale lors du vernissage et le Journal Sud-Ouest leur a consacré un article !

Pour mémoire, l’exposition rassemble des clichés pris en janvier 2016 dans le Mississippi et dans le Tennessee alors que nous avions décidé de partir à la recherche des sources du blues. Il en ressort une galerie de portraits et de paysages qui quitte les sentiers battus des traditionnelles expositions dédiées au blues dans lesquelles on vous présente des photos d’artistes en concert. A la place, Sylvie Bosc a choisi de vous montrer les gens qui vivent au quotidien sur cette terre qui a connu les souffrances de l’esclavage et qui a donné naissance à cette merveille d’humanité et d’humanisme qu’est le Blues ! Vous y découvrirez également leur environnement, très souvent rudimentaire …

Pour sa part, le film d’Etienne Mortini et Mireille Martin a choisi de se concentrer non pas sur une énième présentation du Mississippi, Bertrand Tavernier l’avait fait auparavant avec d’autres moyens, mais plutôt sur les émotions que notre amie photographe a pu ressentir en arrivant dans des lieux chargés d’histoire, en rencontrant ces gens pour qui le blues n’est pas simplement une musique mais plutôt l’histoire de toute une vie. Vous y découvrirez des moments intenses, des découvertes passionnantes, des rencontres étonnantes …

Si vous êtes à proximité du Bassin d’Arcachon, vous pouvez vous aussi découvrir l’exposition et le film « En Terre de Blues » à la Médiathèque Michel Bézian – 2 Allée Mozart – 33470 Gujan-Mestras jusqu’au 23 septembre …

Le film est également disponible sur la chaine YouTube de France Blues !

09.14
17

Naissance d’une association dédiée au blues en Nouvelle Aquitaine !

by Fred ·
On salue la naissance en Nouvelle Aquitaine d’une toute nouvelle association, « Amis du Blues 17 », qui tend à faire le relais entre tous les amateurs de blues, les musiciens et les organisateurs de concerts et de festivals. Dans le prolongement, le label « Wingnut Musique » est en cours de création et aura pour ambition d’assurer la production et la promotion des artistes mais aussi l’organisation de nouveaux évènements dans toute la région ! Voilà une initiative qui ne pouvait pas nous échapper et dont nous devions vous tenir informés au plus vite …


wingnut


En attendant la création du site web de l’association, vous pouvez retrouver ses acteurs sur Facebook ou prendre contact avec Steve Trotter sur wingnutmusique133[at]gmail.com


09.13
17

Soul Bag n° 228 sera en kiosque le 15 septembre 2017 …

by Fred ·

sb228Au Sommaire

• John Lee Hooker
-Une trajectoire à part : John Lee Hooker a connu le vide, marché sur le fil de sa vie jusqu’à se faufiler dans la nôtre. Paradoxalement, faute d’avoir généré une école, il n’a sans doute pas d’égal dans le blues en termes d’influence. À l’occasion du centenaire de sa naissance, retour sur les différentes périodes de sa longue carrière. Par Daniel Léon

-Les doses du guérisseur : Pas facile de s’y retrouver dans la production gargantuesque du Healer. Nous avons passé au crible cinq décennies d’enregistrements en nous laissant guider par nos goûts et nos souvenirs, pour dresser un portrait en mosaïque d’une des plus fortes personnalités de l’histoire du blues. Par Soul Bag

-Du boogie pour la France : En tant que spectateur conquis puis au sein de l’équipe de Black & Blue, Jean-Pierre Tahmazian a immortalisé différents passages de John Lee Hooker dans l’Hexagone. Trésors millésimés de 1965 à 1970. Par Jean-Pierre Tahmazian

-La nouvelle donne : Fondateur de l’agence Rosebud, Mike Kappus a travaillé entre autres avec Captain Beefheart, Muddy Waters, Ben Harper et JJ Cale. Il était aussi l’un des proches de John Lee Hooker et un acteur clé de sa renaissance artistique à la toute fin des années 1980. À l’occasion de sa participation à l’exposition organisée par le Grammy Museum en hommage à John Lee Hooker, il partage avec nous quelques souvenirs du Boogie Man … Par Éric D.

• Dee Dee Bridgewater : L’appel de Memphis – Avec son nouveau “Memphis… Yes I’m Ready”, Dee Dee Bridgewater aurait pu être au sommaire de notre précédent numéro, consacré au son de la deuxième ville du Tennessee. Au-delà du salut à sa ville natale, cet album ancré dans le blues marque aussi un retour à la soul qui était un élément majeur de sa musique lors de sa “première carrière” au début des années 1970. Un très bon prétexte pour la rencontrer – en français dans le texte. Par Frédéric Adrian

• The Como Mamas : Il était une foi – Le public du festival des Nuits de Fourvière se souviendra longtemps de la soirée blues de l’édition 2017, placée sous le signe de la fondation Music Maker Relief. Dans l’antique théâtre romain qui surplombe la cathédrale et la métropole lyonnaise, les hymnes de gospel interprétés a cappella par trois chanteuses d’un certain âge ont résonné aussi haut dans les étoiles que profondément dans les cœurs et les tripes. Rencontre avec ces dames qui élèvent les âmes. Par Éric D.

• Carl Weathersby : Paroles de vétéran – En avant-première de sa venue en France à l’occasion de la tournée Chicago Blues Festival, rencontre avec un géant de la scène blues de la Windy City. Le guitariste Carl Weathersby nous raconte un peu de son parcours, du Mississippi au Texas en passant par le Vietnam et Chicago. Extraits d’une conversation riche en tranches de vie. Par Éric D.

• Myles Sanko : De plus en plus lui – Malgré dix ans de carrière professionnelle, trois albums solos bien accueillis par la critique et un statut de vraie vedette dans plusieurs pays européens – Allemagne, Pays-Bas et Espagne, en particulier –, Myles Sanko demeure méconnu en France. Quelques dates remarquées cet été et des concerts prévus dans les prochains mois devraient cependant changer la donne. Par Frédéric Adrian

• Reggie Young : Sûrement dans ses cordes – Discussion avec un guitariste on ne peut plus prisé des studios qui, en six décennies de carrière, a marqué de sa griffe un nombre incroyable de chefs-d’œuvre, notamment en matière de southern soul. Par Ulrick Parfum

• Black & Blue : 50 ans que ça tourne ! Sans Black & Blue, le blues n’aurait sans doute pas connu une telle notoriété en France. Ses tournées en ont porté le feeling jusqu’au fond des régions. Ses disques ont entretenu la flamme, révélant des talents souvent ignorés. Cinquante ans de bons et loyaux services méritaient bien un coup de chapeau ! Par Jacques Périn

• Luther Allison : Une séance qui compte – Automne 1977 : le méconnu Luther Allison sillonne la France au sein de la tournée Chicago Blues Festival. Le 13 décembre, lui et son groupe investissent quelques heures les studios Barclay. Retour en images sur une séance qui a œuvré à faire connaître le talent incandescent d’une grande figure disparue il y a tout juste vingt ans. Par Jean-Pierre Tahmazian

• The Blind Boys of Alabama : D’une maison à l’autre – “Almost Home” n’est pas un album des Blind Boys Of Alabama comme les autres : il signe sans doute la fin du parcours musical exceptionnel de son dernier membre originel encore en vie. Malade, Clarence Fountain ne quitte plus son domicile de Baton Rouge, en Louisiane. Mais les “garçons”, eux, continuent de parcourir les scènes. Rencontre, à la veille de son retour à la maison (Birmingham, Alabama), avec Jimmy Carter, le leader actuel du groupe, qui fêtera ses 86 ans le 11 février prochain. Par Julien Crué

• Doyle Bramhall II : Austin, la bohême – Adoubé par Eric Clapton, Doyle Bramhall II a enregistré avec B.B. King, Bettye LaVette, Mavis Staples, Ann Peebles, Derek Trucks… Mais comme le montre son nouvel album “Rich Man” (Concord), le guitariste texan est aussi un artiste accompli traçant sa propre voie. Pour nous permettre de comprendre où il va, il nous explique ici d’où il vient. Par Éric D.

• American Epic : L’épopée fantastique – Plus de deux ans après sa présentation, le projet American Epic, produit par les musiciens Jack White et T-Bone Burnett ainsi que l’acteur Robert Redford, est finalisé et se décline sous plusieurs formes. Un travail édifiant de plus de dix ans, pour une œuvre majeure qui retrace l’histoire des musiques populaires américaines. Par Daniel Léon

• Jamie Lidell : Lidell Big Man – Grand par le talent et les ambitions musicales qu’il développe depuis plus de quinze ans, Jamie Lidell n’a cessé de se réinventer, puisant son inspiration dans les chorales religieuses de son enfance, les expérimentations sans faille de Prince et Stevie Wonder, et son amour obsessionnel des machines. Par Mathieu Bellisario

• Julian Fauth : La suite des pionniers – S’inspirant notamment des grands pianistes d’avant-guerre, Julian Fauth s’est fait une place à part sur la scène blues de Toronto, indissociable du label Electro-Fi. À l’heure de publier un quatrième album toujours aussi personnel, présentation d’un artiste érudit et attachant. Par Marc Loison

• Dumpstaphunk : Histoires de famille – Fer de lance funk de La Nouvelle- Orléans, Dumpstaphunk effectuait sa première tournée française cet été. Conversation informelle avec ses deux fondateurs, Ivan et Ian Neville, lors d’une escale périgourdine à l’occasion du rendez-vous MNOP. Par Mathieu Presseq

• Rebecca Dry & Q-Sounds : Son sur la brèche – Mine de rien, cela fait déjà presque dix ans que les activistes de Q-Sounds, basés en Seine- Saint-Denis, se battent à coup de concerts et de disques pour défendre leur idée de la soul… Cinq ans après un premier disque, la principale voix soul du label, Rebecca Dry, fait son retour, toujours accompagnée du Radek Azul Band. Un excellent prétexte pour une rencontre avec la chanteuse et avec Ludovic Bors, patron du label et âme du groupe. Par Frédéric Adrian

• Cory Seznec : Les cordes en bandoulière – En un gumbo fort original et éclectique, le chanteur-guitariste- banjoïste-songwriter franco-américain Cory Seznec mélange avec sensibilité et délicatesse blues, old time, jazz des origines, gospel, rhythm and blues et polyrythmes africains. Par Jean-Pierre Bruneau

Et aussi : hommage à Gregg Allman. Et plus de 180 chroniques de CD, livres et DVD + Le CD Soul Bag !

Renseignements et abonnements sur http://www.soulbag.fr/

09.10
17

Eden District Blues fête son 15ème anniversaire à Oraison …

by Fred ·
eden0710Eden District Blues présente
Samedi 7 octobre 2017 à 20h30
Salle de l’Eden à ORAISON (04)

MATHIS HAUG (Fr)
Ce chanteur/guitariste/auteur est l’un des secrets les mieux gardés de la scène européenne. Élève de Bob Dylan et Robert Johnson, des Staple Singers et de Tom Waits, avec une pointe de John Cougar Mellencamp, Mathis propose un cocktail unique de racines blues, folk et gospel, habitées par sa vision énergique du rock. Suite à la finale du 4ème Challenge Blues Français qui s’est déroulée le 16 août dernier, Mathis Haug et Stephan Notari représenterons la France dans la catégorie « solo/duo » à l’International Blues Challenge à Memphis en janvier 2018.

NATHAN JAMES (USA)
Cela fait près de deux décennies que Nathan James est sur le devant de la scène Blues Californienne.
Surdoué, Il n’a que 19 ans lorsqu’il rejoint le groupe du légendaire James Harman. Par la suite il a aussi joué avec Rick Holmstrom, Pinetop Perkins, Billy Boy Arnold et Kim Wilson. Solo ou Trio « Vintage » ou « Moderne », Nathan James est sans nul doute un des plus brillants représentants de la scène Blues actuelle. Un must trop rare en France…

Ouverture des portes à 20h00
Billetterie sur place
Tarifs 17 €, adhérents 13 €, demandeur d’emploi 10 €
et Gratuit pour les moins de 18 ans

Vous pouvez acheter aussi vos billets sur internet :  www.yesgolive.com/eden-district-blues
Bar / Snack  –  Renseignements 06.88.08.40.42
Visitez le site d’ EDEN DISTRICT BLUES
Programmes, Comptes-rendus des concerts, Photos, Liens