Mireille Martin

mireilleA la maison, le gros poste de radio était allumé en permanence et on l’entendait de partout. Je me suis endormie pendant des années en écoutant « Pour ceux qui aiment le jazz » de Franck Ténot et Daniel Filipacchi. Mes parents aimaient le jazz, ils en avaient de nombreux disques. Ma mère plaçait Django Reinhardt au-dessus de tous les autres.

Pour le Blues, c’est Jean Guillermo, rencontré grâce à Dom Bruneau, Lefty Dom, qui m’a initiée et fait rencontrer des musiciens formidables. Blues sur Seine était alors un lieu de découvertes et de rencontres exceptionnel. J’ai accompagné des musiciens dans des collèges, dans un IME. A chaque fois des moments forts. J’ai même assisté à un concert à l’Ambassade des Etats-Unis !

Lors de la création de France Blues, j’ai accepté de faire partie de l’aventure. Depuis, j’ai participé à tous les challenges France Blues mais aussi à deux voyages dans le Mississippi pour le projet « En Terre de Blues » dont je co-produis les films. La découverte de cette région attachante des Etats-Unis mais surtout des musiciens qui l’habitent m’a bouleversée. Et confortée dans mon goût pour le Blues du Delta, jamais aussi beau que lorsqu’il est joué sur une guitare désaccordée.

Postes occupés dans France Blues : Secrétaire –PédagoBlues