01.9
18

Pedro Sabater perd la vie dans l’incendie de sa maison …

by Fred ·

C’est avec une infinie tristesse que nous apprenons aujourd’hui le décès brutal de notre ami Pedro Sabater … Son ami Marc Loison lui rend hommage !

pedromarco

Pedro Sabater & Marc Loison – (c) Nico Sturma

Son surnom « Pedro » avait supplanté son véritable prénom, Pierre. Chanteur, parolier, guitariste, luthier sauvage, routier, l’homme aux cent métiers et aux mains d’or était un inoxydable passionné de blues. Fer de lance du festival Bayou Breizh de Guipry-Messac (35), il aimait profondément les gens et croyait plus que beaucoup en les valeurs humaines qui fondent l’amitié, l’amour, la passion, la rage de vivre. Sa vie, il la mettait au service de ses amis les musiciens et d’un public qu’il espérait sans cesse plus fervent. Bon vivant, bricoleur hors-pair, musicien généreux, organisateur sans faille, animateur radio de talent, d’une gentillesse à toute épreuve, ce n’est ni l’alcool ni la vitesse avec laquelle il croquait la vie qui l’ont arrêté, mais l’incendie de la maison qu’il venait d’acquérir juste avant les fêtes. A 50 ans, il laisse une compagne et un petit garçon de 8 ans. Il saura que son père a fait de grandes choses et a compté pour de nombreuses personnes. À bientôt là-haut Pedro, mon ami, pour un de ces bœufs dont tu avais le secret. Une étoile de plus brille au firmament de la musique du diable… Marc Loison

No Comments »Filed under: Les News |
01.1
18

Bonne année blues !

by Fred ·

voeux2018

No Comments »Filed under: Les News |
12.20
17

Storyville Records présente la Chicago Blues Box 2 …

by Fred ·

2392La Chicago Blues Box 2 vient de sortir chez Storyville Records. Elle rassemble 8 CDs de ce qui reste des séances MCM à Chicago en 1975, 76, 77, plus de quinze titres inédits enregistrés Marcelle et Jacques Morgantini avec Jimmy Johnson, Willie James Lyons, Big Voice Odom, Big Mojo, John Littlejohn, The Aces, etc.

Cette série historique a permis à de nombreux bluesmen ignorés aux USA comme Magic Slim ou Jimmy Johnson de faire parler d’eux et de pouvoir enfin vivre de leur musique. La box contient en outre un copieux livret expliquant comment se déroulaient ces séances !

Disponible sur https://www.amazon.fr/CHICAGO-BLUES-BOX-2/dp/B077BFNSV2

No Comments »Filed under: Les News |
12.19
17

Dan Vernhettes présente sa Conférence sur le Centenaire de l’Arrivée des Orchestres Militaires Noirs Américains en France en 1918 …

by Fred ·

A la demande de plusieurs conservatoires du Val de Marne, Dan Vernhettes a concocté une conférence-débat pour célébrer le Centenaire de l’Arrivée des Orchestres Militaires Noirs Américains en France en 1918. C’est la plus complète du point de vue musical sur le sujet.

L’approche est musicale mais aussi historique et retrace, à partir d’un Powerpoint, l’histoire de Jim Europe et des Hellfighters, de Tim Brymn, de George Dulf, de Will Vodery et de quelques-uns des 21 autres orchestres militaires noirs américains qui sont venus en France en 1918.

Illustrations musicales : Jim Europe, Tim Brymn et quelques autres.

centenaire1918

Une plaquette de 56 pages résumant cette épopée est disponible (seconde édition, 15 euros) Elle comporte des photographies rares, des affiches et des partitions

La conférence a déjà été présentée dans plusieurs villes (Arcachon, Charleville, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Maur) et sera présentée au Pecq (19 janvier), à Saint-Leu (21 janvier), à Ivry (27 janvier), à Villejuif, au Kremlin-Bicêtre, à Champs-sur-Marne, à Nantes (24 février), à Ambleny (22 juin), à Limoges, à Bordeaux, à Paris …

Pour illustrer la conférence de Dan Vernhettes sur le Centenaire de l’Arrivée des Orchestres Militaires Noirs Américains au Conservatoire de Saint-Maur, les élèves des conservatoires du Val-de-Marne ont interprété St. Louis Blues et Memphis Blues (W.C. Handy), à peu près tels qu’enregistrés par l’orchestre de Jim Europe en 1919 …

Si vous êtes intéressé par l’ouvrage ou par la conférence, contactez Dan Vernhettes sur jazzedit@sfr.fr

Renseignements sur www.jazzedit.org

No Comments »Filed under: Les News |
12.18
17

Mise en vente des pass promotionnels pour le Cahors Blues Festival 2018 !

by Fred ·

cbfpassreduitsGrand événement pour les amateurs de blues de France mais aussi du monde entier, le Cahors Blues Festival rassemble chaque année en juillet un public composé de connaisseurs mais aussi de gens de passage qui peuvent profiter de la scène du Village, gratuite en journée, qui propose des concerts de qualité avec des artistes internationaux réputés. Le soir venu, ce sont deux spectacles payants, réunissant eux aussi des artistes internationaux de grande qualité, qui attendent sur la grande scène un public venu nombreux pour prendre part à cette grande fête musicale que leur offre le festival.

En 2018, le Cahors Blues Festival aura lieu du 14 au 18 Juillet !

Pour les fêtes de fin d’année, des pass promotionnels sont en vente au prix de 90 Euros pour les 4 soirées … Ils sont disponibles sur le site du festival mais aussi sur Digitick et dans les réseaux Fnac, Leclerc, Carrefour, France Billet …

Renseignements sur www.cahorsbluesfestival.com

No Comments »Filed under: Les News |
12.17
17

ABS Magazine n°58 – version Online – est paru !

by Fred ·

abs58

ABS Magazine n°58 est paru
• Dans ce numéro, nous allons à la rencontre d’un groupe soul/funk pétri de talent, The Excitements, et de sa chanteuse charismatique, la belle Koko Jean Davis ; la rencontre avec Enric Bosser, le boss du label Penniman Records qui les enregistre, est aussi au programme. (interviews réalisées par Robert Sacré)
• Un « Adieu » à Fats Domino s’imposait tellement ce musicien a accompagné et illuminé la vie de beaucoup d’entre nous ; Stéphane Colin lui rend hommage et Robert Sacré nous parle du très beau coffret que la maison Frémeaux lui consacre.
• Le blues live après la clôture de la saison estivale en France, ça existe ! Entre autres, le Bay-Car Blues Festival, à Grande-Synthe, n’a jamais cessé depuis seize ans de programmer la crème des musiciens de blues : “the real thing”, en quelque sorte ; Philippe Prétet nous raconte.
• Enfin, l’histoire du Hip Hop en BD : une lubie ? Non, une réalité concoctée par Ed Piskor et publiée par Papa Guédé Éditions ; Christian Béthune – spécialiste du genre – nous en parle.
Bientot Noël, et c’est Santa Claus est en avance pour les musiciens de Muddy Gurdy, avec la sortie internationale chez Vizztone Label Group dores et déjà prévue le 2 février prochain de son projet enregistré dans le Mississippi avec Cedric Burnside, Shardé Thomas, Cameron Kimbrough et Pat Thomas. Une tournée suivra, comme nous l’avons dit dans notre précédent numéro. Nous remercions Richard Rosenblatt pour ce choix judicieux.
• Dans ce numéro enfin, de très nombreuses chroniques de CD, DVD et livres !

à découvrir sur www.absmag.fr

No Comments »Filed under: Les News |
12.15
17

Blues Magazine #87 est en kiosque !

by Fred ·

bm87L’édito de Christian Le Morvan

Après la disparition du grand Chuck Berry, c’est aujourd’hui à Antoine Dominique Domino Jr, dit Fats Domino, à qui je voudrais rendre hommage, chanteur/pianiste/compositeur et chef d’orchestre arborant toujours un large sourire, presque angélique. Il nous a quittés le 24 octobre 2017 à l’âge de 89 ans. Ce grand artiste d’origine créole, né à La Nouvelle-Orléans, figure du Jump Blues, pianiste de Boogie-Woogie, pionnier de la Soul Music, fut un personnage clé de la transition entre le Rythme & Blues et le Rock’n Roll. Il a connu un énorme succès dans les années 50/60, et a influencé de nombreux artistes comme Paul McCartney ou Elvis Presley. Tout le monde connaît sa reprise de Blueberry Hill, qui a fait le tour de la planète mais, au delà de ce titre, il a composé et interprété un grand nombre de chansons. Ce qui le distinguait des autres musiciens, c’est son rythme original et unique, qu’il appelait le Big Beat. Aujourd’hui, la Colline aux myrtilles doit être bien triste. Dans un prochain numéro, nous lui consacrerons une saga.

Pour terminer cette année, vous retrouverez dans ces pages la 2ème partie de la saga Chuck Berry, les interviews d’Eric Sardinas, Watermelon Slim, Nico Wayne Toussaint, Sugaray Rayford (notre couverture)… Nous vous avons également sélectionné nos albums Coups de Coeur pour l’année 2017, et c’est le choix de la rédaction.

Je vous souhaite à toutes et à tous, au nom de toute l’équipe de Blues Magazine, une très belle année 2018.

Renseignements et abonnements sur www.bluesmagazine.net

No Comments »Filed under: Les News |
12.13
17

Soul Bag n° 229 sera en kiosque le 15 décembre 2017 …

by Fred ·

sb229Au Somaire

• Otis Redding : Ode au Grand O
Le 10 décembre 1967 la soul music perdait un de ses grands champions. Nous saluons ici la mémoire du Big O à travers un panorama de son œuvre enregistrée et une série de photos inédites.
> Guide d’écoute : En une carrière d’à peine plus de cinq ans, Otis Redding a eu le temps d’être généreusement enregistré : six albums studio et un disque live, auxquels s’ajoutent cinq compilations posthumes d’enregistrements studio restés inédits et plusieurs albums en public. Visite guidée… Par Frédéric Adrian
> Une nuit à Montgomery : Il y a cinquante ans Otis Redding foulait les planches en plein cœur de l’Alabama. Plongée en images. Par Jim Peppler et Frédéric Adrian

• Son Little : Démons et merveilles : En 2014, Aaron Livingston se souvient d’un surnom d’enfance et s’élance avec “Things I Forgot”, un EP révélateur. Un tissu de chansons diablement prenant, réalisé par un musicien manie-tout qui a su extraire des arcanes du blues, de la soul, du rock, du hip- hop une identité aussi personnelle qu’intrigante. Elle a désormais pris son envol : son nouvel album est un bijou et entre-temps sa magie a fait des siennes aux côtés de Mavis Staples. Rencontre avec un homme posé qui sait infléchir le cours du temps. Par Nicolas Teurnier

• Malted Milk : 20 ans d’âge : Groupe phare de la scène française, Malted Milk est, avec Awek, Nico Duportal ou Nico Wayne Toussaint, un des piliers de la deuxième génération des bluesmen du pays. Le groupe vient de fêter ses vingt ans au Stéréolux à Nantes avec un plateau à la hauteur de l’événement. C’est l’occasion de revenir sur son histoire. Par Christophe Mourot

• La Flamme Kimbrough : Voilà vingt ans qu’il nous a quittés. De Charlie Feathers aux Black Keys en passant par Iggy Pop, nombreux sont les rockers à revendiquer l’influence de Junior Kimbrough ou, comme les Rolling Stones ou U2, à avoir visité le juke- joint qu’il tenait sur Chulahoma, dans les faubourgs de Holly Springs (Nord-Mississippi). Créateur d’un style de blues unique et sensuel, invitant à la transe et révélé en 1992 par le documentaire Deep Blues de Robert Mugge et Robert Palmer, Kimbrough a depuis été maintes fois copié. Mais jamais son “cotton patch blues”, comme il désignait lui-même sa musique, ne sonne aujourd’hui si intense et si prenant que lorsqu’il est interprété par ses propres enfants et petits-enfants. Rencontres avec Robert et Cameron Kimbrough. Par Éric D.

• PJ Morton : Le Cœur d’abord : Il aurait pu suivre les pas de son père pasteur, il a préféré être soulman. Il aurait pu se contenter de sa place au sein du mastodonte pop Maroon 5, il redouble d’envie de créer et de défendre sur scène ses albums personnels dont le tout récent “Gumbo”. Il aurait pu rester dans le giron de l’industrie hollywoodienne, il vient de réemménager à La Nouvelle-Orléans, bien décidé à apporter sa pierre à l’édifice de sa ville natale. Paul Morton Jr. fait des choix et sait où il va. Rencontre avec un talent qui s’investit. Par Nicolas Teurnier

• Fenton Robinson : Une Classe à part : Décédé il y a tout juste vingt ans, Fenton Robinson semble aujourd’hui largement oublié. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir su emmener le blues vers des sommets d’intensité subtile. Hommage à un chanteur-guitariste sans égal. Par Frédéric Adrian

• Maxayn Lewis : L’Éclate en groupe : Après avoir débuté aux côtés d’Ike & Tina Turner, Maxayn Lewis fonda au début des années 70 un explosif combo soul-funk dont les travaux viennent enfin d’être réédités en CD. Faute de succès commercial, elle poursuivit ensuite sa carrière comme choriste ou pianiste derrière de grandes vedettes internationales (B.B. King, Bonnie Raitt, Tower of Power, Earth, Wind & Fire…). Toujours active aujourd’hui (enseignante et coach vocal pour diverses célébrités), encore en pleine possession de ses considérables moyens, cette femme au caractère bien trempé revisite pour nous ses souvenirs de jeunesse et les secrets de fabrication de la fameuse trilogie Maxayn… Par Ulrick Parfum

• Jacob Banks : Les Échos du miroir : Apprendre sur Youtube, découvrir la soul via le septième art, en proposer une version pertinemment actuelle et personnelle. Frapper un grand coup cette année avec un troisième EP intense dans le fond comme dans la forme. Avec sa plume sensible, son chant tord- boyaux et sa conception visuelle de la musique, Jacob Banks, 26 ans, incarne l’irradiant potentiel créatif d’une génération qui a tout à portée de pouce. Par Nicolas Teurnier

• Sanseverino : Memphis maison : Quand le trublion de Montreuil relève le défi de l’album “blues”, pas question de servir du réchauffé fadasse ni de s’embourber dans une superproduction américaine. On appelle les potes experts, on fait monter la sauce à domicile et on trousse des compos juteuses à souhait. Et le blues transporte. Par Jules do Mar

• Carla Thomas : En Bonne compagnie : De Stax, elle a tout connu, des débuts à la fin. Grâce notamment à Gee whiz puis B-A-B-Y, elle décrochait au début des années 1960 le titre de reine de la soul, avant d’être détrônée par Aretha Franklin et de s’éclipser de l’avant-scène à l’heure de la banqueroute de sa maison de disques. Fidèle à la ville qui l’a vue naître le 21 décembre 1942, Carla Thomas vit toujours à Memphis où, entre deux séances de cinéma (l’une de ses passions), elle ne manque pas de s’offrir quelques visites surprises aux très demandés Royal studios. À bientôt 75 ans, c’est une dame pimpante, drôle et attentive que l’on a rencontrée cet été en Italie. L’année du centenaire de son père Rufus. En compagnie de sa bienveillante petite sœur Vaneese, chanteuse elle aussi. Par Julien Crué

• Walter Trout : Blues is the healer : À l’occasion de son nouvel album, “We’re All In This Together” (Provogue), l’ancien guitariste de Canned Heat et de John Mayall revient pour nous sur quelques moments forts de sa carrière. Par Éric D.

• Nico Wayne Toussaint : Au plus près de l’inspiration : Nico Wayne Toussaint a toujours reconnu l’influence de James Cotton et inclus un instrumental à sa façon dans ses concerts. Il lui dédie aujourd’hui un album et la formule de ses spectacles. Par Christophe Mourot

• The Beanshakers : Secoueurs de Breizh : Prix Soul Bag du Tremplin Blues des Rendez-Vous de l’Erdre 2017, The Beanshakers, quintet de Douarnenez, confirme que la filière blues bretonne est remplie de talent. Présentations. Par Christophe Mourot

Et aussi : hommages à Fats Domino et Charles Bradley. Et plus de 180 chroniques de CD, livres et DVD.

Renseignements et abonnements sur http://www.soulbag.fr/

No Comments »Filed under: Les News |
12.10
17

La folle actualité de Mathis Haug à Memphis …

by Fred ·

WildTimeA un mois du départ pour Memphis en janvier prochain pour y représenter France Blues à l’International Blues Challenge avec le projet Wild Time with Mathis Haug feat. Stef Notari, Mathis Haug est actuellement dans cette ville berceau du blues où il collabore à l’enregistrement du prochain album de la chanteuse Soul Toni Green.

C’est l’occasion pour lui de se familiariser avec les nombreux studios de la ville, de faire le tour des télés régionales et de rencontrer des musiciens du cru avec qui il compte bien, après sa participation à l’IBC, enregistrer quelques titres dans un studio légendaire. Une démarche que France Blues ne peut que soutenir et encourager puisqu’elle participe à l’effort de développement que nous prônons au niveau international !

 

Nous vous informerons bien entendu du parcours de nos deux groupes nationaux, Wild Time with Mathis Haug feat. Stef Notari et Aurélien Morro & The Checkers, tout au long de cette grande aventure qu’est l’IBC, avec bien entendu le concours par lui-même mais aussi avec les rencontres et les petits à-côtés qui ne manquent jamais en cette période d’affluence sur Beale Street !

Pour mémoire, Mathis Haug a initié une campagne de Crowdfunding pour l’aider à financer les sessions studio, la participation des musiciens et le mastering de l’album qu’il souhaite enregistrer à Memphis … Si son projet vous touche et que vous souhaitez l’aider, vous pouvez vous rendre sur https://www.kisskissbankbank.com/wild-time-in-memphis–2 avant le 22 décembre, date de la fin de la collecte !

Une opportunité comme celle qu’a Mathis aujourd’hui est offerte chaque année aux artistes qui remportent le Challenge du Blues Français organisé par France Blues et financé par ses partenaires et sponsors privés. Voilà un bel exemple à suivre pour d’autres artistes pour lesquels se rendre à Memphis permet d’exploiter professionnellement cette fabuleuse chance !

No Comments »Filed under: Les News |
12.4
17

Black Boy : une forme théâtrale originale pour un musicien, un dessinateur et un comédien, en hommage au roman de Richard Wright

by Fred ·

blackboyParu en 1945, Black Boy est le premier roman écrit par un noir sur ses conditions de vie. L’auteur y raconte son enfance et son adolescence dans le sud ségrégationniste américain du début du xxe siècle ; confronté à l’injustice, à la misère, à la violence des rapports entre noirs et blancs, il réussit à sortir du carcan dans lequel on veut l’enfermer grâce à sa découverte de la lecture et de l’écriture…

Le spectacle propose une “vibration” sensible de ce roman aussi mythique que bouleversant, qui mêle sur scène un comédien, un musicien et un illustrateur de bande dessinée. Ces trois voix partent d’un même élan, avec la volonté de donner à voir, à entendre, à partager simultanément et par tous les sens, cette oeuvre majeure.

Elles sont donc réunies sur un même plateau avec pour principe de créer une symbiose, sinon une osmose, entre écriture, musique, et dessin.

Au lointain, un écran sur lequel sont projetés les dessins de Benjamin Flao. Cet écran est d’évidence l‘élément scénographique clef du dispositif. En somme, l’équivalent d’un cyclo, mais un cyclo idéal, parce qu’il tire toute sa force et son originalité des couleurs, des traits, bref de la vie mouvante et toujours renouvelée que lui insufflent le travail du dessinateur et la richesse de sa palette.

Olivier Gotti : guitare lap steel / chant
Demi-finaliste à l’International Blues Challenge à Memphis où il était présenté par France Blues, il fait partie du fleuron de la nouvelle génération blues hexagonale. Sa guitare Lapsteel, et sa voix vibrante rappelant toute la douleur des premiers chants d’esclaves, s’inscrivent dans une filiation certaine avec Son House et Robert Johnson, tous contemporains de Richard Wrigh.

Benjamin Flao : dessinateur / performeur
Il est un des plus talentueux dessinateurs de sa génération. Voyageur au long cours, ses livres ou carnets sont souvent le fruit de rencontres, d’histoires glanées, de choses vues ou entendues, notamment en Afrique.

Jérôme Imard : metteur en scène et comédien
Il poursuit depuis des années un travail assidu de mise en lecture-jeu d’auteurs contemporains, et plus particulièrement sous la forme de concert-lectures.

Renseignements :
Yohann Feignoux / Bluebird Booking
yohann@bluebird-booking.com

No Comments »Filed under: Les News |