09.21
16

Le Blues Chicago investit le Gibus le 14 octobre …

by Fred ·

piementeursbigVoilà une initiative assez insolite à mettre au crédit d’un particulier amateur de blues ayant un pied à terre à Chicago ! Habitué des clubs comme le Blue Chicago et le Kingston Mines qu’il fréquente assidument lors de ses séjours dans la Windy City, cet antiquaire parisien a eu l’idée de faire venir pour la première fois en France une artiste qu’il avait tout particulièrement appréciée, Demetria Taylor, que les participants à la 1ère European Blues Cruise en 2014 avaient toutefois déjà pu apprécier.

Fille du regretté guitariste Eddie Taylor et de la chanteuse Lee Vera Taylor, Demetria est une chanteuse de classe internationale produite par le label Delmark de Bob Koester. Elle joue régulièrement lors de concerts où elle propose à son public un florilège des grands standards du blues mais aussi des compositions originales !

Accompagnée non pas par son groupe habituel mais par des musiciens expérimentés (Guitare : Luke Pytel – Claviers : Sumito Ariyoshi (Ariyo) – Basse : Marvin Little – Batterie : Dujan Austin) qui travaillent régulièrement avec elle, Demetria Taylor se produira en exclusivité dans une salle mythique de la capitale, Le Gibus, le vendredi 14 octobre (ouverture des portes à 19 heures 30) !

Le Gibus, c’est dans le 11ème, au 18 rue du Faubourg du Temple, et les places sont prévente à 10 Euros (15 Euros sur place le soir du concert) sur ce lien : http://www.digitick.com/le-blues-chicago-concert-concert-le-gibus-paris-14-octobre-2016-css4-digitick-pg101-ri4151373.html

No Comments »Filed under: Les News |
09.16
16

ABS n°51 (septembre 2016) est paru …

by Fred ·

abs51Au sommaire :

Entretien : Charlie Musselwhite
« Je n’ai jamais eu de plan de carrière… »
2016 est une année anniversaire pour Charlie Musselwhite. Les 50 ans de sa carrière discographique, puisque son fameux album « Stand Back », sur Vanguard – désormais un « classique » du blues – a été enregistré en 1966. Charlie Musselwhite est clairement l’un des plus grands harmonicistes blues de tous les temps. Il fait partie des derniers à avoir joué dans les clubs de Chicago dans les années 60, se liant d’amitié avec Walter Horton, jouant avec Big Joe Williams, côtoyant Muddy et consorts (toute une époque !), et a largement participé à faire connaître le blues au public blanc. Plusieurs rencontres nous ont amené à apprécier non seulement le musicien mais aussi l’homme qu’il est. Nous revenons avec lui sur ses débuts… Par Jean-Pierre Urbain

Dossier : Alligator Records
45th Anniversary, 45 ans au service du Blues
Peu de labels ont une telle longévité. 45 ans d’existence et un catalogue de pas loin de 300 albums où blues rural et urbain, zydeco, blues traditionnel de Chicago, du Texas, de Louisiane et de la West Coast ont toujours cohabité sans problème. Depuis quelque temps un blues rock de qualité et de jeunes talents qui annoncent le blues de demain (Jarekus Singleton, Selwyn Birchwood et même Shemekia Copeland qui revient en force avec des albums éclectiques, très contemporains…), dominent le catalogue. Le volontarisme et la curiosité de Bruce Iglauer n’ont pas pris une ride. Par Robert Sacré

Interview : Omar Coleman
Un vent de fraîcheur sur la Windy City
Il se définit comme « un blues guy avec un pied dans le folk, le rhythm’n blues, la soul, le rock’n roll et le gospel. « Born and Raised », le premier album d’Omar Coleman chez Delmark, est sorti l’an dernier. Il vient d’être suivi par un « Live ! » enregistré chez Rosa’s, le club du West Side de Chicago. Voix puissante, un ton résolument funky, l’harmoniciste et chanteur fait souffler un vent de fraîcheur sur la Windy City. Une brise bienvenue. Par Françoise Digel

Hommage : Muhammad Ali
Combattant magnifique
Le boxeur et combattant magnifique sur les rings et dans la vie, Muhammad Ali, vient de disparaître. La nouvelle de sa mort a touché et a fait vibrer une corde sensible chez tous les vrais amateurs de musique afro-américaine et qu’un magazine comme ABS, qui essaie de porter un autre regard sur cette musique et son environnement, se devait de lui rendre hommage pour son rôle de libérateur et de pionnier. Par Marin Poumérol

Hommage : Dusty Brown
Un bluesman authentique
Le 10 juillet 2016, Scott Dirks, co-auteur de la biographie de Little Walter « Blues With a Feeling », annonçait sur les réseaux sociaux le décès de Dusty Brown, chanteur et harmoniciste « se situant entre Jimmy Reed et Little Walter » selon Gérard Herzhaft. Voici le portrait de ce regretté bluesman méconnu. Par Gilbert Guyonnet

Golden Vinyls : Andrew Blueblood McMahon
« Blueblood » – DHARMA Records – Dharma 4401 (US–1973)
Par Marin Poumérol

Jazz Me Blue : Amina Claudine Myers
Sama Rou suspend son vol
Par Stéphane Colin

• et le bloc-notes, les annonces des festivals et de nombreuses chroniques de disques.

Renseignements et abonnements sur http://www.absmag.fr/

No Comments »Filed under: Les News |
09.15
16

Soul Bag n°224 en kiosque le 16 septembre 2016 …

by Fred ·

sb224Au Sommaire

Aaron Neville
-Les mots à fleur de peau : En plus de cinquante ans de carrière, jamais Aaron Neville n’avait publié un disque aussi personnel. “Apache”, ou “l’autre face d’Aaron Neville”, ce sont onze morceaux d’une diversité et d’une profondeur exceptionnelles. Voici comment l’un des plus grands chanteurs de La Nouvelle-Orléans a attendu d’avoir 75 ans pour dire ce qui fait battre son cœur. Récits de la vie plus grande que nature. Par Julien Crué

-Aaron en solo (ou presque) : Paradoxe numéro 1: Aaron Neville est un colosse à la voix d’ange. Numéro 2 : Tell it like it is, son tube mondial, ne lui a pas rapporté un nickel (or a dime). Numéro 3 : sur sa douzaine d’albums solos, aucun n’a décroché de récompense aux Grammy Awards, le panthéon de l’industrie musicale américaine. Voilà qui mérite quelque éclairage. Par Julien Crué

-La touche Krasno : En réalisant la fusion entre le bayou de Louisiane et les rues de New York, Eric Krasno sera désormais reconnu comme celui qui, pour Aaron Neville, aura bitumé les marécages tout en répandant le mojo sous les roues des taxis jaunes. Retour sur une collaboration aux airs de succès. Par Franck Cochon

Bobby Rush : Du piquant dans la besace
Il n’y a pas d’âge pour se bonifier. Qu’il ait 75, 79 ou 82 ans, Bobby Rush continue d’aller de l’avant et le prouve à travers un album entièrement réalisé dans son État natal, la Louisiane. “Porcupine Meat”, c’est une histoire drôle et bluesy, le fruit de la rencontre entre le roi du chitlin’ circuit et Scott Billington, producteur chez Rounder Records, déjà auréolé de deux Grammy Awards. En attendant, on l’espère, une nouvelle récompense, les deux hommes se confient, épanouis. Par Julien Crué

Sax Gordon : Le souffle du bonheur
Porte-drapeau d’un courant stylistique apparu à l’orée des années 40 et dont l’expressionnisme débridé puise sa force dans le blues, le rhythm’n’blues et le jazz, Gordon Beadle est sans conteste l’un des plus grands saxophonistes contemporains. Showman hors pair, improvisateur flamboyant, inlassable globe-trotter à la tête d’une discographie impressionnante, l’homme est aussi l’un des musiciens les plus appréciés du circuit. En le rencontrant, on comprend vite pourquoi. Généreux, altruiste, cultivé, il conserve pour son métier le même enthousiasme qu’à ses débuts. Par Ulrick Parfum

Guy King : Sur le bout des doigts
Somptueux condensé de blues, de jazz et de rhythm’n’blues, le quatrième album de Guy King (“Truth”, couronné du Pied dans notre précédent numéro) constitue l’un des événements discographiques marquants de cette année. Il nous tardait d’en savoir plus sur ce guitariste- chanteur qui décida un beau jour de tout quitter pour assouvir sa passion pour le blues et qui, vingt ans plus tard, à force de courage et d’abnégation, est sur le point d’arriver au firmament des étoiles de Chicago. Par Ulrick Parfum

Corey Dennison : Gros cœur, grand blues
Né pour jouer le blues. C’est ce qu’on pourrait dire de Corey Dennison, guitariste au physique de grizzly bienveillant qui signe sur Delmark un premier album tout à fait remarquable. Corey qui ? Presque sorti de nulle part, l’homme méritait qu’on aille faire plus ample connaissance avec lui. Par Éric D.

James Carr : La trace d’une voix en or
Il y a cinquante ans, il enregistrait une ballade ô combien marquante, The Dark end of the street. En l’espace d’une série de 45- tours et de deux albums désormais inscrits au panthéon de la southern soul, James Carr a réussi à s’imposer comme l’une des voix les plus singulières de la musique noire- américaine, avant de s’éteindre dans l’anonymat sur son lit d’hôpital, le 7 Janvier 2001. La légende de James Carr est celle d’une voix bouleversante, étouffée prématurément par des troubles psychologiques chroniques. L’histoire d’une étoile filante, en somme. Par Nicolas Rogès

Matthew Skoller : Le passeport bleu
En expert éclairé, il nous guidait le trimestre dernier dans les replis du Chicago blues. Cette fois, c’est la parution d’un bijou de nouvel album – onze ans après le précédent – qui nous pousse à redonner la parole au chanteur- harmoniciste-songwriter. Pour évoquer une relation au blues particulière, celle d’un homme et d’un artiste qui nourrit un héritage qu’il connaît et respecte profondément. Histoire d’un voyage au long cours. Par Nicolas Teurnier

Terrie Odabi : Transmission épanouie
Avec “My Blue Soul”, cette chanteuse d’Oakland signe à 53 ans un premier album sur lequel sa fraîcheur et son dynamisme stupéfient et revitalisent le blues. Vocaliste et compositrice prometteuse, elle évolue en outre au sein d’un groupe souverain qui met en valeur ses qualités. Par Daniel Léon

Eli “Paperboy” Reed : Inspire à fond
Deux ans après la sortie d’un album mal reçu (une seule étoile dans Soul Bag 215), le nouveau disque du chanteur-guitariste, couronné du Pied dans notre précédent numéro, apparaît comme un impressionnant retour en forme. Sans langue de bois, l’intéressé revient sur sa démarche. Par Frédéric Adrian

The Excitements : À coup de rhythm and blues
Trop habitués aux produits d’importation anglais ou allemands, on en avait négligé que l’Espagne était aussi membre du marché soul européen. Loin des studios suréquipés débitant une musique hors-sol perfusée d’émotions artificielles, The Excitements cultivent leur terreau sixties en respectant des modes de productions ancestraux. Entre deux scènes et des tonnes de paperasses, le bassiste Daniel Segura a trouvé un peu de temps… Par Franck Cochon

Scarecrow : Le blues à flow
Six ans que le quartet toulousain déverse son alliage blues-hip-hop sur des kilomètres de scène. Fort d’un nouvel album, Scarecrow paraît plus que jamais déterminé à poursuivre un chemin qu’il a su se tracer lui-même. Échange avec Antibiotik Daw, MC et scratcheur du groupe. Par Jules do Mar

Eric Krasno : L’aventure en solo
Quand il ne brûle pas le funk violent de Lettuce de ses soli de guitare incandescents, quand il ne noircit pas les partitions de Soulive de ses tricots soul-jazz, Eric Krasno produit titres et albums entiers pour d’autres (dont le nouveau Aaron Neville, voir page 26). Et, quand il lui reste des plages horaires vierges dans son agenda, l’homme au chapeau indévissable se met au travail pour lui-même. Écrit, compose, produit, joue et chante ses propres morceaux, dans des directions opposées de celles empruntées avec ses groupes… Par Franck Cochon

Giles Robson : Un pari en douze mesures
Cet harmoniciste et chanteur de blues anglais a non seulement du talent mais aussi de la ressource pour faire des paris gagnants. Il nous dit comment un concert arrangé au dernier moment est en train de donner une deuxième face à sa carrière. Par Christophe Mourot

Con Brio : Baie attitude
Nouvelle sensation soul-funk venue de San Francisco, Con Brio, qui vient de publier un premier album, est précédé d’un buzz enthousiaste reposant sur des prestations scéniques incendiaires. À moins d’une heure de leur premier concert en France, rencontre avec Andrew Laubacher et Benjamin Andrews, respectivement batteur et guitariste du groupe. Par Frédéric Adrian

Et aussi : hommages à Bernie Worrell et Sir Mack Rice.
Et plus de 180 chroniques de CD, livres et DVD.

+ Le CD Soul Bag : Chaque semestre, Soul Bag offre un CD à ses abonnés. Sampler de 14 titres sélectionnés par nos soins parmi les nouveaux disques chroniqués dans nos pages. Sur le CD d’octobre-novembre-décembre 2016 : Bobby Rush, William Bell, Aaron Neville, Matthew Skoller, Corey Dennison Band, Tasha Taylor, Curtis Salgado, Fantastic Negrito, Big Jon Atkinson & Bob Corritore, Lurrie Bell, Guy King, Terrie Odabi, Kenny Neal, Harmonicah Shah

Renseignements et abonnements sur http://www.soulbag.fr/

No Comments »Filed under: Les News |
09.14
16

BLUES MAGAZINE #82 dans les kiosques le 14 septembre …

by Fred ·

bm82Vous savez maintenant que c’est l’exceptionnel Manu Lanvin qui est en couverture de votre Blues Magazine n° 82. Voici donc le sommaire complet.

Un dossier très intéressant sur les Cigars Box de Dom Bruneau.
La 1ère partie de la Saga consacrée aux petits labels, cette fois-ci la marque Modern.
Les Interviews :
– Manu Lanvin
– Paul Personne
– Ana Popovic
– Son of Dave
– David Isaac
– Jesus Volt
– Martha High
… sans oublier les rubriques habituelles.

Bonne lecture à toutes et à tous et à bientôt

Renseignements et abonnements sur http://www.bluesmagazine.net/

No Comments »Filed under: Les News |
09.12
16

19ème AVIGNON BLUES FESTIVAL du 13 au 15 octobre 2016

by Fred ·
abf2016Au-delà du pont, Avignon Blues Festival est la dernière étape de la Blues Freeway, la route du Blues en Provence.

Alors que les langueurs estivales s’estompent, nous vous offrons 3 soirées étincelantes et chaleureuses, autour de valeurs que nous croyons profondément essentielles : culture, musique, amitié, partage.

Guidés par notre envie de transmission, nous ouvrirons cette 19ème édition au Capitole Studios avec l’étoile filante Janis Joplin, éclairée d’un jour nouveau par un grand spécialiste du Blues.

Le vendredi, l’ami Manu Lanvin fera son cinéma lors d’une soirée « carte blanche » au casting incroyable. Il réunit sur scène sa famille de cœur, ses amis musiciens et chanteurs pour 3 heures de show où nous assisterons à des duos totalement inédits. Leurs immenses talents, leur générosité nous promettent des moments inoubliables. Le vent de l’amitié va souffler très fort et ça va décoiffer !

Le samedi, c’est notre groupe « coup de cœur » qui se produira pour la première fois en France. L’union de cinq fabuleux musiciens, dont le plaisir de jouer ensemble est terriblement contagieux. Et enfin, le brillant touche à tout, la légende vivante du Blues, Lucky Peterson, qui nous fait le plaisir de revenir enflammer la salle de Montfavet.

Le Blues, qui a enfanté toutes les musiques actuelles, est bien vivant et ne cesse nous émerveiller par ses variations infinies. Nous sommes heureux de pouvoir vous en présenter quelques unes, du Blues-Rock, du Funk teinté de Jazz, de la Soul. Ce 19ème festival sera une belle fête, bourrée d’énergie, riche en émotions et en frissons. Nous espérons que vous serez nombreux à nous rejoindre pour cette magnifique célébration de la musique et du spectacle vivant, placée sous le signe de l’Amitié.

Alors n’hésitez pas, et passez le pont ! A bientôt.

Michel Laporte
Directeur artistique du Festival
Président de la Voix du Blues

Renseignements et réservations sur http://www.avignonbluesfestival.com/

No Comments »Filed under: Les News |
09.8
16

BRUCE IGLAUER va recevoir un nouvel Award pour l’ensemble de son œuvre

by Fred ·

bruceiglauerawardBruce Iglauer, créateur et président du fameux label Alligator Records, va recevoir le Blues Blast Magazine Lifetime Achievement Award à l’occasion de la cérémonie annuelle de récompenses organisée le 23 septembre prochain à Champaign, Illinois, par ce magazine en ligne. (http://www.bluesblastmagazine.com/)

Cette récompense souligne l’activisme et l’engagement de Bruce Iglauer qui dédie sa vie depuis une cinquantaine d’années à une vision qualitative du blues, continuant encore et toujours à rechercher et à promouvoir de nouveaux artistes !

Créé en 1971, Alligator Records a d’abord été le label de Hound Dog Taylor & The HouseRockers mais il a ensuite très rapidement accueilli des artistes parmi les plus grands tels que Albert Collins, Koko Taylor, Luther Allison et Mavis Staples pour finalement aujourd’hui regrouper de nouveaux talents comme Shemekia Copeland, Selwyn Birchwood, Jarekus Singleton et Toronzo Cannon !

Reconnu comme le label indépendant le plus important au monde, Alligator Records a vu trois de ses artistes récompensés par un Grammy Award. Dans le catalogue du label, on remarque également plus d’une centaine de Blues Music Awards et plus de 70 Living Blues Awards …

Outre cette reconnaissance personnelle plus que méritée pour Bruce Iglauer, divers artistes majeurs du label comme Toronzo Cannon, Shemekia Copeland, Lil’ Ed & The Blues Imperials, Tommy Castro et Curtis Salgado sont eux aussi nominés aux Blues Blast Awards.

France Blues adresse ses plus sincères félicitations à Bruce Iglauer, un des tous premiers parrains de notre association mais aussi et surtout un ami fidèle avec lequel nous avons toujours le plus grand plaisir à échanger, que ce soit par courrier électronique ou lors de nos rencontres régulières !

http://www.alligator.com/

 

No Comments »Filed under: Les News |
09.5
16

Shakura S’Aida devient la nouvelle Marraine de France Blues …

by Fred ·

Amie de longue date, la délicieuse et talentueuse Shakura S’Aida nous a fait l’honneur d’accepter de devenir Marraine de France Blues … C’est le résultat de nombreuses années passées à partager avec elle les valeurs d’une musique qui nous unit au quotidien ! Vous pouvez croiser régulièrement Shakura S’Aida en Europe lors de ses nombreuses tournées et elle sera une nouvelle fois en France à l’automne pour une dizaine de jours en novembre …

Renseignements sur http://www.shakurasaida.com/

Pour souligner son parrainage, voilà les mots que Shakura utilise :

« shakuraImaginez quelqu’un qui veut devenir chanteur…. et imaginez que cette personne souhaite chanter une musique que beaucoup trouvent passée de mode, une musique que la plupart des gens autour d’elle estiment ringarde et qui pensent qu’elle ne devrait pas essayer de faire carrière dans ce registre.

Imaginez avoir l’impression de ne pas être acceptée en chantant la musique que votre cœur a toujours affectionné.
Mais imaginez pouvoir faire le tour du monde et chanter vos racines – celles que vous avez dans le cœur – devant des centaines et des milliers de personnes qui ne parlent pas la même langue que vous … mais qui comprennent votre âme. Ils vous permettent, ainsi qu’à de nombreux artistes, de partager la musique de vos ancêtres.

Ils écoutent votre musique dont les origines remontent au Sud profond et à l’Afrique et à aucun moment ils ne vous disent qu’elle est ringarde, hors de propos ou qu’elle ne vous correspond pas.

Au contraire, ils vous applaudissent et la célèbrent ; ils apprennent vos chansons et font votre promotion et celle de votre musique dans leurs pays respectifs.

Si vous êtes en mesure d’imaginer tout ceci, alors pas besoin d’extrapoler, car c’est ce que France Blues représente pour moi.

J’apprécie et je leur suis reconnaissante pour leur travail auprès des jeunes afin que notre musique et nos traditions orales soient perpétrées.

Je les remercie sincèrement et soutient sans réserve les valeurs qu’ils défendent : l’authenticité, la musicalité, la communion, l’éducation… et surtout le Blues.

Envoyé depuis la stratosphère de mon âme. »

No Comments »Filed under: Les News |
09.5
16

Quelques nouvelles de Bone Tee & The Slughunters …

by Fred ·

boneteeLa sortie officielle du nouvel album de Bone Tee & The Slughunters est prévue pour le 1er octobre 2016.

Pour l’occasion le groupe donnera un concert exceptionnel le jour même à la Salle des Fêtes de St Robert (47340), dans les environs d’Agen

L’entrée libre, vous pourrez vous procurer l’album sur place à cette occasion et vous pourrez également découvrir en première partie le groupe « Le Bardi Manchot » (https://lebardimanchot.bandcamp.com)

Plus d’informations sur www.boneteetheslughunters.com

No Comments »Filed under: Les News |
09.2
16

Paris retrouve (enfin …) un authentique Juke Joint !

by Fred ·

tennesseeparisLe Tennessee Jazz Club devient Tennessee – Paris et se dépoussière ! Ouvert tous les jours, de 16h à 2h du mat’, l’établissement accueille le public avec des HAPPY HOURS de 18h à 21h !

L’ambiance du Deep South américain vous manque ? Vous êtes nostalgique des clubs de Memphis et du Mississippi ? Vous avez envie de vous imprégner de la culture blues avant de faire le grand saut et de partir pour l’Amérique ? La salle du bas rouvrira le 15 septembre et proposera 3 concerts par semaine, sélectionnés par Vincent du Blues Rules … Au programme pour la reprise, une grande première se déroulera le jeudi 15 septembre à partir de 18h ! Après une petite collation et l’occasion de présenter ce projet, il y aura 2 concerts (20h30 et 21h30) qui auront pour but d’illustrer le penchant musical du lieu, très proche de celui du Blues Rules finalement, avec René Miller et Johnny Montreuil !

Et dès le lundi 19 septembre, ce sera un minimum de 3 concerts par semaine, majoritairement gratuits (les concerts payants seront exclusivement gérés par les groupes et uniquement à leur demande), toujours dans cette veine musicale gravitant autour du blues :

19/09 : The Cuckoo Sisters (Old Time & Hillbilly)
20/09 : Steve Tallis (Blues Shaman Australian Griot)
21/09 : Dr. David Evans (Downhome Blues from Memphis)
23/09 : Tarq Bowen (Rhythm & Blues – UK)
26/09 : The Dad Horse Experience (Keller Gospel)
27/09 : BlackGrass (Cabaret rock & Garage jazz)
28/09 : Yom From Mars (Blues & Rock)

Voilà pour septembre, et octobre suivra le même rythme d’enfer ! (normal pour la musique du diable)

Suivez l’agenda sur le site www.tennessee.paris
Tennessee – Paris
12, rue André Mazet
75006 Paris
01 43 54 36 10

No Comments »Filed under: Les News |
08.31
16

Ti and Bo vous offrent des vidéos bonus avec Michael « Hawkeye » Herman …

by Fred ·

Présente lors du Cahors Blues Festival pour réaliser un documentaire sur Michael « Hawkeye » Herman, l’équipe de Ti and Bo (Turning Image and Blues Organisation) démarre la rentrée avec des vidéos bonus tournées lors de la masterclass organisée par Kathy Boyé accompagnée de Sam Mistertchang qui recevaient ce grand bluesman !

Vous pouvez retrouver les vidéos de Ti and Bo sur :

https://www.youtube.com/channel/UCCSOi99hM6OCrn7xRuEDokw
https://www.facebook.com/tiandbo/
http://www.tiandbo.com/

 

No Comments »Filed under: Les News |