07.24
20

International Blues Challenge 2021 : un mode de sélection exceptionnel pour une édition exceptionnelle …

by Fred ·

Toutes les informations ici

No Comments »Filed under: Les News |
07.24
20

Naissance du site Amis de la ZIC …

by Fred ·

Amis de la ZIC a été conçu pour ceux qui aiment la musique, qui veulent la partager avec d’autres dans le cadre de sorties-concerts que les créateurs du site proposent, et qu’ils prolongeront autour d’un « after ».

amizicflyer

Vous êtes fans de musique live, de Blues et de Rock alors rejoignez-les sur le site Amis de la ZIC et vous participerez à des concerts avec des After sympas, entre Zikers !

https://www.amisdelazic.com/

No Comments »Filed under: Les News |
07.18
20

International Blues Challenge 2021 : un mode de sélection exceptionnel pour une édition exceptionnelle …

by Fred ·

tbfLa pandémie qui a frappé le Monde en ce début d’année a conduit les organisateurs à annuler la quasi-totalité des événements musicaux, ce qui n’est pas sans conséquence. Si l’International Blues Challenge (IBC) a pu se tenir normalement à Memphis en janvier dernier, l’European Blues Challenge (EBC) prévu à Amsterdam en avril a dû être annulé et le Challenge Blues Français prévu à Cognac début juillet a, comme les Challenges nationaux des 26 pays membres de l’European Blues Union, été lui aussi annulé. Jessie Lee & The Alchemists qui avaient été retenus pour participer à l’EBC 2020 ont automatiquement reportés sur l’EBC 2021 et les 6 groupes finalistes du Challenge Blues Français 2020 sont eux aussi reportés vers l’édition 2021.

Il en résulte une absence de candidat français pour l’IBC 2021 qui se déroulera en janvier prochain sous un format qui, à l’heure actuelle, n’a pas encore été arrêté. Si la Blues Foundation envisage une tenue physique dans les clubs de Beale Street, elle n’exclut pas totalement le fait que la pandémie, aujourd’hui très active aux Etats Unis, pousse l’événement à se dérouler de façon « virtuelle », ce qui serait une première.

Devant l’incertitude de la situation, il nous faut réagir en conservant une marge de souplesse qui nous permettra de nous adapter à toute éventualité. Adhérent de la Blues Foundation et partenaire privilégié au niveau français et européen, il est logique et souhaitable que France Blues prenne part à cette organisation d’envergure qu’est l’International Blues Challenge. Il reste cependant impossible et non souhaitable d’organiser un Challenge Blues Français en lieu et place de celui qui était initialement programmé. C’est pourquoi nous avons pris la décision, en accord avec les règles de la Blues Foundation, d’organiser une « SELECTION FRANCAISE POUR L’INTERNATIONAL BLUES CHALLENGE 2021 » de manière virtuelle.

La « SELECTION FRANCAISE POUR L’INTERNATIONAL BLUES CHALLENGE 2021 » est ouverte à tous les membres actifs de France Blues à jour de leur cotisation au moment de l’inscription, y compris à ceux qui bénéficient de la prolongation d’adhésion gratuite. Les groupes ayant déjà participé aux précédentes éditions de l’European Blues Challenge et/ou de l’International Blues Challenge sont exceptionnellement autorisés à se présenter ! Une limite de 5 musiciens par groupe est retenue et au moins un des participants doit être sociétaire de la SACEM. Les groupes retenus pour le Challenge Blues Français 2021 à Cognac ne peuvent pas participer à la sélection.

Le choix du groupe et du solo/duo se fera de façon virtuelle. Chaque candidat devra nous adresser avant le 10/09/2020 une vidéo de 15 minutes maximum réalisée de la façon suivante :

  • Les performances doivent être filmées en vue unique avec une seule caméra, en mode paysage (capture horizontale), sur un téléphone portable. Aucun équipement vidéo professionnel ne peut être utilisé. Des trépieds peuvent être utilisés et sont encouragés pour assurer une image stable.
  • La performance doit être continue. Les musiciens ne peuvent pas capturer et éditer plusieurs prises.
  • Il ne peut y avoir aucun montage ou élément de post-production ajouté à la vidéo.
  • Il ne peut y avoir aucune légende et aucun sous-titre ajouté au contenu vidéo. Le contenu doit être enregistré brut sans modification du contenu capturé à l’origine.

Les vidéos seront ensuite soumises à un jury indépendant spécialement constitué pour visionnage et notation. A l’issue de cette phase de notation, les noms des gagnants en catégorie groupe et en catégorie solo/duo seront annoncés. Les gagnants seront officiellement inscrits par France Blues à l’International Blues Challenge 2021.

Si l’International Blues Challenge 2021 se déroule de manière virtuelle, les représentants désignés s’engagent à se conformer à la réglementation édictée par la Blues Foundation pour y participer en toute loyauté et en accord avec conditions préconisées.

Si l’International Blues Challenge 2021 se déroule de manière présentielle, les représentants français s’engagent à se rendre à Memphis en respectant à la lettre toutes les conditions sanitaires auxquelles ils pourront être soumis. Les frais relatifs au voyage et à l’hébergement sur place ne seront pas pris en charge par France Blues. Toutefois, afin d’accompagner au mieux les candidats dans leur recherche de financements spécifiques, France Blues pourra établir et verser 3 cachets par musicien afin de les rendre éligibles aux aides aux déplacements internationaux proposées par des organismes tels que Spedidam, Pole Emploi, etc.

L’inscription se fait au travers d’un document téléchargeable ici et vaut acceptation et engagement de respect de toutes ces règles. Les vidéos sont à envoyer par Wetransfer à l’adresse challenge@franceblues.com

No Comments »Filed under: Les News |
07.14
20

Appel à projets de la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage

by Fred ·

memesclavageChaque année, la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage présidée par Jean-Marc Ayrault soutient les porteurs de projets éducatifs, citoyens, culturels et artistiques et de recherche au moyen d’appels à projets.

La campagne 2020 se déroule du 14 juillet au 15 septembre 2020, sauf pour les projets éducatifs dont le lancement se fera à la rentrée 2020-2021

PROJET CULTURE

Connaître
La Fondation souhaite être une institution incitatrice et facilitatrice, par la mise en réseau des acteurs culturels, mémoriels et éducatifs et par le soutien aux initiatives alliant culture, histoire et citoyenneté. Elle contribue ainsi à valoriser la diversité culturelle issue des sociétés partageant l’histoire de l’esclavage, à faire comprendre cette part de l’histoire mondiale de la France et à construire, avec ses partenaires publics ou privés, un récit national plurivoque, ouvert et inclusif.

Qui et quels projets éligibles ?
Le présent appel à projets s’adresse aux créateurs, aux institutions culturelles et lieux de diffusion, il couvre tous les types de pratiques culturelles et artistiques. Il permet d’obtenir le label de la Fondation et/ou une aide financière. Les projets soutenus sont de toute nature : production audiovisuelle, théâtrale, musicale, design et arts visuels, exposition, édition (ouvrages jeunesse, littérature, culture – pour les sciences humaines, voir le dispositif AAP recherche). Les aides peuvent s’appliquer à la création proprement dite (à condition qu’il y ait une restitution prévue), ou soutenir la diffusion d’œuvres ou réalisations existantes. Le cofinancement est obligatoire. Conformément aux objectifs de la Fondation, le dispositif soutiendra plus particulièrement (mais pas exclusivement) les projets visant un public jeune ou associant les publics prioritaires de la politique de la ville.

Calendier :
Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 septembre 2020.

Comment postuler ?

Règlement de candidature

Accéder au formulaire pour candidater

Découvrir la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage 

https://memoire-esclavage.org/

No Comments »Filed under: Les News |
07.12
20

Deux jeunes Français au Fernando Jones’ Blues Camp Online …

by Fred ·

bconlineDeux jeunes Français, Enzo Cappadona et Valentin Vasseur, ont participé au Fernando Jones’ Blues Camp Online du 5 au 10 juillet 2020 grâce à un échange orchestré par la Blues Kids Foundation, l’European Blues Union et le programme Génération France Blues. Habituellement organisé à Chicago, le stage s’est déroulé cette année de façon virtuelle au travers de l’application Zoom pour tenir compte des restrictions et des distanciations liées à la pandémie de Covid-19.

Les jams traditionnelles et les échanges entre les participants ont donc laissé la place à des cours et à des explications techniques et artistiques par petits groupes durant trois à quatre heure chaque jour. Les jeunes n’ont en fait pas beaucoup travaillé avec leurs instruments, mais les intervenants étaient nombreux et Enzo et Valentin ont pu profiter de l’expérience de leurs ainés et échanger avec de grands artistes comme John Primer, John Mayer, Morris Hayes, Steve Jordan, etc., des musiciens qui ont accompagné Muddy Waters, Prince, Whitney Houston ou encore les Blues Brothers …

Fernando Jones s’est montré très à l’écoute des différents participants et a, par exemple, demandé à Valentin de réaliser une vidéo autour de sa pratique de la cigar box guitar et de la fabrication de cet instrument. Il a en outre demandé à chacun des élèves du Blues Camp de travailler plusieurs de ses propres morceaux. Les différentes vidéos réalisées par les participants seront très prochainement compilées, montées et diffusées auprès du public. Et, petite attention particulière, Fernando Jones a proposé aux jeunes de lui envoyer leurs compositions pour les faire écouter à Bruce Iglauer, fondateur du label historique Alligator Records.

Voici les réactions recueillies à chaud à la sortie du Fernando Jones’ Blues Camp Online :

« Faire ce camp de blues international m’a permis de me rendre compte que beaucoup de jeunes du monde entier aimaient le blues. Par l’intermédiaire de Mr Fernando Jones, j’ai pu faire la connaissance de personnalités importantes qui ont joué avec des stars du blues et de la pop … J’ai envie de participer à d’autres camp de blues, mais pas en virtuel la prochaine fois ! » Enzo

bcenzo

Enzo Cappadona

« Des rencontres comme celle-ci m’intéressent, et suis content que l’on puisse se voir en vrai avec Enzo car au moins quelqu’un de mon âge a la même passion ! Je suis super partant pour participer à nouveau en vrai à un autre Camp, pour jouer vraiment en live et faire des jams, c’est ce qui a manqué un peu cette fois, mais par internet et Zoom c’est pas simple ! J’imagine que le blues Camp en vrai à Chicago, ça doit jouer un max ! En tous les cas j’ai passé une super semaine, intensive et cool ! C’est super de partager et de rencontrer des musiciens de pays différents, même à distance ! » Valentin

bcvalentin

Valentin Vasseur

Enzo et Valentin, qui vivent à plus de 500 kilomètres l’un de l’autre, ont prévu de se rencontrer « en vrai » à Cahors dans les jours qui viennent … La photo souvenir devant le Marker de la Mississippi Blues Trail semble dès lors inévitable et on souhaite vraiment que ce soit pour eux le point de départ d’une belle et longue Route du Blues !

No Comments »Filed under: Les News |
07.3
20

Une expérience live inédite proposée par Enzo & The Godfathers …

by Fred ·

Enzo & The Godfathers présenteront un concert inédit le 17 juillet de 19 à 20 heures. Il sera diffusé en live sur la chaîne YouTube du groupe, vous les verrez donc en direct et ils vous verront via l’application Zoom.

Ce concert se déroulera en partenariat et dans les locaux de la MJC de Graulhet avec le soutien de la Mairie de Graulhet, la Fédération Régionale MJC Occitanie-Méditerranée, la Fédération Française des MJC, etc.

Le groupe a besoin de volontaires pour participer à cette expérience unique durant laquelle 45 personnes pourront être vues et entendues par le groupe et 60 autres uniquement entendues.

Inscrivez-vous sur l’événement Facebook créé à cet effet afin de recevoir les liens de connexion ! Bien sûr, il y aura toujours la possibilité de voir le concert en direct sur sa chaîne YouTube, mais c’est tellement mieux d’y participer activement !

Un tutoriel vous sera présenté afin de mieux comprendre le fonctionnement de ce concert unique !

Afin d’aider tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce projet, Enzo & The Godfathers ont créé une billetterie en participation libre, merci d’avance pour votre soutien !

Pour mémoire, Enzo Cappadona est un jeune et brillant guitariste et chanteur âgé de 13 ans, membre du programme « Génération France Blues » qui conseille et accompagne les jeunes musiciens dans leur effort de développement artistique.

Le lien de l’événement Facebook : https://www.facebook.com/events/281480266388788/

 

 

 

No Comments »Filed under: Les News |
06.21
20

Blues Magazine #97 est en kiosque !

by Fred ·

bm97Magazine trimestriel du Blues en France, d’un format pratique (16 cm X 24 cm), le magazine comporte 96 pages. Tout en couleur et abondamment illustré de photographies, le magazine vous fait revivre les concerts des artistes en tournée en France, vous replonge périodiquement dans l’histoire et les racines de la musique BLUES, sans oublier bien entendu de vous parler des dernières nouveautés du BLUES.

Au sommaire du N°97 :

– Les interviews de Bai Kamara, Julia Biel, Paco Duke, Jacques Falda, Kevin Denard, Popa Chubby, Reginald Vilardell, Liz Mandeville, Perfecto Blues Radio …

– Les comptes rendus de concerts Blues en Loire, La Maison du Blues …

– La saga George Harmonica Smith …

– Le dossier Roger Mason …

– et les rubriques habituelles : Chroniques CD, DVD, Livres, La Batterie de Been’s, l’Harmo de Greg, le Steel des Autres, La Lettre et l’Esprit et Surfin’ Blues

Renseignements et abonnements sur www.bluesmagazine.net

No Comments »Filed under: Les News |
06.17
20

La Traverse de Cléon (76) réinvente le Drive In … Rendez-vous le 28 juin !

by Fred ·
La Traverse de Cléon et la Ville de Tourville-la-Rivière créent l’événement rock du déconfinement avec le Drive-in Rock’n’roll Show ! Un concert live à vivre dans les conditions d’un drive-in américain des années 1950/60 !

 

Un concert live qui se sert des contraintes du protocole sanitaire pour jouer avec les codes de la jeunesse américaine qui a accompagné la naissance du rock’n’roll.
Un concert en Drive-in pour la sécurité des spectateurs qui restent dans leur véhicule pour assister à un concert endiablé de Manu Lanvin et ses Devil Blues.
Pour un plus grand confort d’écoute, le son sera retransmis sur une fréquence radio, communiquée sur site.
Pour une bonne visibilité, tout le show des artistes sera présenté en direct sur deux écrans géants ! Burgers, crêpes et boissons seront servis à la voiture par des serveuses en roller !
Voitures de collections, motos et vélos (pensez à prendre votre radio) bienvenus !

 

manudrive

 

Conditions d’accueil particulières :
Les réservations se font par véhicule, le tarif dépendant du nombre de personnes présentes dans le véhicule (10€/personnes, 5€ pour les moins de 12 ans).
Le moteur de votre véhicule devra rester coupé tout le long du concert, et vous devrez rester à l’intérieur de votre véhicule. Lors du stationnement, un numéro d’urgence vous sera remis afin de prendre contact avec un agent de sécurité pour toute sortie de votre emplacement (pour vous rendre aux WC ou pour une sortie définitive du site).
Pour vous restaurer, plusieurs foodtrucks seront présents. Leurs contacts et menus vous seront remis à l’entrée du site. Les commandes (paiement par CB uniquement) se feront obligatoirement par SMS, et vous seront livrées directement sur votre emplacement.
A la sortie du site, des éthylotests seront disponibles pour les conducteurs (leur usage est fortement recommandé pour les conducteurs ayant consommé de l’alcool).
Chargeur de batterie disponible.

 

DRIVE-IN ROCK’N’ROLL SHOW
MANU LANVIN + PREMIERE PARTIE : HOT SLAP
SUR LE PARKING DU LEROY MERLIN à TOURVILLE-LA-RIVIÈRE (76)
DIMANCHE 28 JUIN 2020 / 18H

 

No Comments »Filed under: Les News |
06.16
20

Soul Bag n° 239 en kiosque le 19 juin 2020

by Fred ·

SB239• Larkin Poe : Comptez sur elle
Ne vous laissez pas abuser par leur âge ni par leur air innocent : bien qu’à peine trentenaires, les sœurs Lovell ont déjà une solide carrière derrière elles. Elles ont aussi le cuir épais et la révolte dans les yeux, de celles qui s’accrochent à leurs rêves et tordent le cou à l’adversité. Fières de leurs origines sudistes, ces deux brillantes musiciennes basées à Nashville, issues du bluegrass et du folk, célèbrent l’héritage blues à grands coups de riffs électriques, de grooves pachydermiques et de mélodies enivrantes. Par Ulrick Parfum

• In Blues We Trust
Cinq ans après la disparition de l’indétrônable B.B. King, et à l’heure où l’on pourrait trop aisément se morfondre devant le nombre de musiciens qui tirent leur ultime révérence, Soul Bag en apporte la preuve par vingt : le blues est entre de bonnes mains. Avec Christone “Kingfish Ingram”, Valerie June, Selwyn Birchwood, Marquise Knox, Leyla McCalla, Jontavious Willis… Par Soul Bag

• Swamp Dogg : En terrain country
Pour un public européen, le fait que Swamp Dogg sorte un album country est peut-être un choix artistique bizarroïde de plus, au même titre que de noyer sa voix dans des hectolitres d’Auto-Tune. Mais la carrière de Swamp Dogg et l’histoire de la country montrent bien qu’il s’agit d’une prise de risque et d’un acte politique, qui auraient été impossibles quelques années auparavant. Par Benoit Gautier

• Sugaray Rayford : Ce qui lui chante
Généreux, intense, charismatique: Sugaray Rayford est en entretien comme il se présente sur scène. Habité par sa musique, ambitieux et exigeant pour lui-même comme pour les autres, il prend de la place et n’hésite pas à se faire entendre, même quand ses propos secouent un petit monde du blues parfois sclérosé… Juste avant un concert parisien au Pan Piper, échange sans filtre – mais cigare à la main! Par Frédéric Adrian. Photos par Éric Garault

• Crazy Blues : Les 100 bougies d’un titre à part
Considéré comme le point de départ du blues enregistré, ce titre gravé par la chanteuse Mamie Smith cache une réalité plus complexe. Analyse avec un siècle de recul. Par Jean-Paul Levet

• Andrew Alli : Big bosseur blues
À seulement 32 ans, l’harmoniciste et chanteur de Richmond délivre un blues mûr, bien travaillé, mais basé sur un talent naturel qui le distingue de la production “courante”. Auteur d’un premier album étourdissant, il ne lui manque rien pour s’imposer en leader de sa génération. Et dire qu’il n’est pas encore musicien à plein temps ! Par Daniel Léon

• Petter CottonTale : L’essor collectif
Quand le directeur musical de Chance The Rapper prend le temps de faire parler ses talents de producteur fédérateur pour publier un album à lui, profondément gospel et ancré dans un groove contemporain, c’est toute une brillante génération qui est à la fête. Par Nicolas Teurnier

• Cleo Sol : Clé de soul
Apparue en pleine vague grime, la chanteuse britannique Cleo Sol aurait pu se contenter d’une pâle carrière de faire-valoir pour les rappeurs stars de l’époque. Au lieu de cela, elle a préféré prendre son temps et le recul nécessaire pour trouver sa propre voie et laisser son talent éclore naturellement. Par Mathieu Presseq

• Max Genouel : L’élan de l’ubiquiste
La jeune garde française comprend des musiciens et chanteurs doués, polyvalents et multi-instrumentistes, à l’aise dans plusieurs genres. Parmi eux, Max Genouel, 30 ans, joue de quatre instruments, chante, dans des groupes ou avec des artistes qu’il est difficile de compter, et gère ses affaires avec rigueur et vision. Par Christophe Mourot

• Moses Sumney : La beauté de l’incertain
Géant élégant à la voix et aux idées aventureuses, Moses Sumney écrit aujourd’hui un nouveau chapitre d’une quête sonore et visuelle qui avait pris son envol en 2017. Il y étend brillamment l’ampleur de son aura particulière. Par Alice Leclercq

• Gabe Roth: La vie en Penrose
L’oreille et l’œil toujours attentifs au QG new-yorkais de Daptone, l’homme à la moustache en fer à cheval et aux éternelles lunettes noires profite de sa vie à Riverside, Californie, pour continuer ses activités musicales avec la même intensité. Au programme: un studio, la création de la nouvelle filiale Penrose Records et, évidemment, des sorties… Par Franck Cochon

• The Devonns : Le soin du détail
Mis en lumière il y a deux ans avec un premier 45-tours paru sur Record Kicks, les Devonns ont pris leur temps avant de publier un album. Une belle réalisation de sweet soul ciselée. Par Frédéric Adrian

• CeeLo Green : Retour apaisé
Certains come-back sont des retours aux sources. Sur son nouvel album, produit par Dan Auerbach, CeeLo Green emprunte à la soul du Sud, celle fortement teintée de country et de gospel, cette musique qui fait partie de son héritage familial et qu’il revisite à sa manière. L’occasion de s’entretenir avec ce natif d’Atlanta qui, du rap de Goodie Mob à la pop soul de Gnarls Barkley, ne s’est jamais laissé enfermer dans une catégorie. Par Hugues Marly

• Robert Johnson : Sous un autre angle
On vous en parlait dans notre numéro 233, le projet de livre d’Annye C. Anderson avec Preston Lauterbach s’est concrétisé, révélant non seulement une troisième photo de Robert Johnson mais aussi une nouvelle perspective sur sa personne. Un témoignage majeur et marquant. Par Daniel Léon

• R.H. Harris : Le père de tous
Sam Cooke lui a succédé au sein des Soul Stirrers : il était son modèle ainsi que celui d’un cortège de chanteurs de gospel de la seconde moitié du XXe siècle. Largement oublié de nos jours, Rebert H. Harris (1916-2000) a incarné la transition du style jubilee vers le gospel moderne. Par Julien Crué

• A Day In… Jackson, Mississippi
Quand on pense aux sites emblématiques du blues du Mississippi, le nom de la capitale de l’État ne vient pas spontanément à l’esprit. En tout cas pas avant Clarksdale, Indianola ou même la gare de Tutwiler. Et pourtant… Par Jacques Périn

Et plus de 150 chroniques d’albums.

Renseignements et abonnements sur http://www.soulbag.fr/

No Comments »Filed under: Les News |
06.4
20

ABS Magazine #70 online est paru !

by Fred ·

abs70Au sommaire :

• R.L Griffin : Le King du Blues Palace.
Artiste de soul/blues et patron de club, R.L. Griffin est un personnage emblématique de la ville de Dallas, Texas. Sa prestation lors du Eastside Kings Festival d’Austin en septembre 2019 avec son band a mis tout le monde d’accord : la définition même de la grande classe ! Il était donc indispensable de vous faire mieux connaître ce musicien qui – malgré sa place de « vétéran » – n’est malheureusement pas vraiment connu en Europe. Par Jean-Luc Vabres et Gilbert Guyonnet

• Wild Jimmy Spruill : À la recherche de Wild Jimmy Spruill…
En 1984, grâce à l’album « Wild Jimmy Spruill : The Hard Grind Bluesman 1956-1964 » (Krazy Kat LP KK7429), nous découvrîmes un magnifique guitariste. Ce disque rassemblait quelques-uns des enregistrements personnels de Jimmy Spruill et de ses accompagnements de guitare. Il était temps pour ABS de dresser le portrait de cet obscur artiste dont on peut imaginer qu’il préféra l’anonymat à la gloire : « I don’t want to be a star. Be a star for what ? », dit-il lors d’une interview. Son œuvre personnelle est mince : six 45t entre 1958 et 1964, mais plus de trois mille séances d’enregistrements dans tous les styles de musiques populaires américaines, affirmait-il. Par Gilbert Guyonnet

• Johnny Mars : Blues from Mars !
L’harmoniciste Johnny Mars – qui se fait rare sur scène hors Grande-Bretagne –, jouait à la Southern Blues Night de Heerlen en Hollande le 25 mars 2017 avec un Big Band de plus de 25 musiciens. Ce fut l’occasion d’une rencontre et d’un entretien. En Angleterre – où il s’est installé depuis la fin des années 70 – il est non seulement hyperactif dans des projets pédagogiques avec des adolescents, à base de musique, danse, chant et théâtre, mais il reste aussi un bluesman très populaire avec une activité débordante en clubs et en festivals.. Par Robert Sacré

• Jazz Me Blue. Les chroniques du Confiné Perpétuel : l’immobilité troublée.
Il n’était plus sorti. Un confinement de thérapie. Un repliage de papier mâché… Une gomme végétale pour effacer les zèbrures de la vie du dehors. Tout était venu sans malice, naturel… Depuis la lecture de « La Ballade de Geeshie et Elvie », le reste paraissait futile et vain. En cela, John Jeremiah Sullivan – l’auteur de la nouvelle – avait réussi son coup : une closerie où les arbres prolongeaient l’enceinte murale, où les mots rebondissaient sur les haies pour mieux s’accrocher aux branches, rythmant un blues de début de vingtième. Ne plus penser qu’à Last Kind Word Blues…  Par Stéphane Colin

Et puis… de nombreuses chroniques en fin de magazine avec de belles nouveautés et des rééditions intéressantes, et la chronique du DVD « Bobby Rush Blues Revue » chaudement recommandé.

A découvrir sur www.absmag.fr

No Comments »Filed under: Les News |